Le RER V : le projet qui va révolutionner l'usage du vélo en Ile-de-France

Un projet ultra ambitieux
11 mai 2023 par
Le RER V : le projet qui va révolutionner l'usage du vélo en Ile-de-France
Adrien

Depuis quelques années, le gouvernement français s'efforce de promouvoir l'utilisation du vélo pour des raisons environnementales. La pandémie de Covid-19 a amplifié cette tendance, et de plus en plus de Français cherchent des alternatives aux transports en commun mais aussi pour éviter les routes congestionnées. Ainsi, le gouvernement a lancé un projet ambitieux pour encourager l'utilisation du vélo électrique en Île-de-France, le RER V. 

Le RER V, le projet qui va révolutionner l'usage du vélo en Ile-de-France


Le projet du RER V

Le RER V est un projet colossal de 680 kilomètres de pistes cyclables qui reliera les principales villes d'Île-de-France. Il s'agit d'un projet ambitieux qui vise à encourager l'utilisation du vélo comme mode de transport alternatif et à inciter les citoyens à adopter des modes de transport plus écologiques.

Le projet du RER V est né suite à deux constats majeurs : 

Premièrement il est une réponse à une demande croissante des citoyens pour des modes de transport alternatifs. En effet, selon une enquête de l'Agence de la transition écologique (ADEME) réalisée en 2020, 73% des Français souhaitent utiliser le vélo pour se déplacer plus souvent. Le RER V va offrir aux cyclistes un réseau de pistes cyclables sécurisé qui leur permettra de parcourir de longues distances.

Ensuite, le RER V répond à un besoin urgent de proposer une alternative de déplacement efficace et agréable, face aux routes congestionnées, aux transports en commun saturés et aux liaisons interbanlieues complexes.

Cette solution est particulièrement pertinente car à l'heure actuelle, les pistes cyclables sont discontinues, avec une piste ici, une bande ou une voie de bus là, entrecoupées de départementales intimidantes ou de carrefours sans protection. 

Une enveloppe de 300 millions d'euros pour le développement de 9 itinéraires 


Le projet RER V a pour ambition de permettre aux cyclistes les plus éloigner du centre de Paris de pouvoir rejoindre la ville via de longues pistes cyclables. Cette réalisation devrait voir le jour d'ici 2030 grâce à neuf itinéraires cyclables de 680 kilomètres qui ont été imaginés par le collectif Vélo Île-de-France en 2019. D'ici 2024, la moitié des itinéraires devraient déjà être finalisés. 

En février 2020, la présidente de la Région, Valérie Pécresse, a annoncé le soutien de la Région au projet de RER V, qui sera financé à 50% par la Région Ile-de-France. Le 27 mai 2020, la Région a voté par délibération le financement du projet à hauteur de 300 millions d'euros, soit 60% du coût total du réseau (500 millions d'euros), ce qui représente 2% du budget total du Grand Paris Express.

Les 5 lignes suivantes seront terminées d'ici 2024 :

Ligne A1 : Paris – La Défense – Cergy-Pontoise

Ligne A2 : Paris – Marne-la-Vallée

Ligne B3 : Paris – Massy – Saclay – Plaisir

Ligne D1 : Paris – Saint-Denis – Le Mesnil-Aubry

Ligne D2 : Paris – Choisy-le-Roi – Corbeil-Essonnes

Les 4 principes du RER V : 

Pour permettre des déplacements agréables et en toute sécurité, le RER V doit respecter 4 grands principes : 

La continuité : 

Les pistes ne sont jamais interrompues. Que ce soit à cause des intersections ou des ponts. Les utilisateurs disposent en permanence d'une piste de qualité pour circuler en toute sécurité. 

L'efficacité : 

Le RER V emprunte l’itinéraire le plus direct et le plus évident entre deux points. Il garantit également au cycliste un déplacement à vitesse constante en limitant le relief et en favorisant la priorité aux intersections. La qualité du revêtement a aussi un impact sur l’efficacité : le vélo roule plus confortablement sur un tarmac lisse que sur un sable stabilisé qui se dégrade avec la pluie et le froid. 

La haute capacité : 

Il est nécessaire que les lignes du RER V soient conçues pour accueillir un grand nombre de cyclistes et leur permettent de rouler côte à côte en toute sécurité, ainsi que de doubler sans risque de collision. 

Le jalonnement : 

Le cycliste qui utilise le RER V doit être en mesure de se situer et de savoir où il va, tout comme les automobilistes ou les usagers des transports en commun. Pour répondre à ce besoin, des panneaux avec des informations sur la localisation et l'heure doivent être installés, ainsi que des marquages au sol pour identifier clairement le RER V. 

Les types de pistes cyclables qui seront aménagés : 

Pour s'adapter aux différentes formes de rues ou de routes, plusieurs types de pistes seront proposés pour toujours faire en sorte d'avoir une expérience cyclable sécurisée et agréable. Voici les 4 types de pistes : 

La vélorue : 


Dans certaines situations, il n'est pas toujours possible de créer des pistes cyclables séparées de la circulation automobile et piétonne sur les grandes artères. Dans ces cas-là, le RER V peut emprunter des petites rues parallèles à condition que la circulation automobile y soit minimale grâce à une optimisation du plan de circulation. Les cyclistes doivent pouvoir circuler sans stress sur la chaussée et bénéficier de la priorité aux intersections avec les rues transversales. En quelque sorte, il s'agit d'une grande piste cyclable où les automobilistes sont tolérés à condition d'être ponctuels. Les vélorues sont à double sens pour les cyclistes.

La piste cyclable unidirectionnelle :